Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ;
Je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi.
Psaume 32:8
  • Français
  • English

Église Évangélique
50, rue du Maréchal Joffre
92700 Colombes, FRANCE
Culte : dimanche 10h30
 Accueil
Menu
Accueil
Réflexion
Historique
Missions
Liens
Contact
Centre Vinet
Derniers articles
Bible en ligne

Actuellement
Advertisement
Jeudi 19 octobre 2017
Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Daniel T.   
20-08-2014

Peut-être direz-vous : Je n’ai pas de Dieu. Cependant la Bible, ce livre très ancien que nous a apporté le peuple juif affirme cette bonne nouvelle :

Image
Dieu est le créateur

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au–dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. » (Genèse 1:1-5)

La nature révèle la perfection divine

Ceci engage notre responsabilité :
« La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. » (Romains 1:18-21)

Dieu n’a pas abandonné les hommes.

Ceux-ci se sont révoltés contre Dieu. Ils ont méprisé sa Parole. Mais Dieu ne les a pas oubliés, et il connaît chacun de nous personnellement.
« Celui qui a planté l’oreille n’entendrait-il pas ? Celui qui a formé l’œil ne verrait-il pas ? » (Psaume 94:9)
Le roi David dit : « C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère… Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien… Quand je n’étais qu’une masse informe tes yeux me voyaient. » (Psaume 139:13,14,16)
Mais David savait que les choses ne s’arrêtent pas à cette terre, et il ajoute :
« Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduit moi sur la voie de l’éternité. » (Psaume 139:24)
David se préparait à rencontrer son Dieu.
« L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu. » (Psaume 14:2)

Dieu fait du bien à tous les hommes.

Dieu prouve sa bonté à notre égard, nous tous qui sommes tous pécheurs :
« Il n’a pas cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie. » (Actes 14:17)

Dieu parle à ses ennemis.

Dieu est patient même vis-à-vis de ceux qui le haïssent, ne voulant pas leur mort, mais leur repentance. Jésus disait à ses disciples :
« Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. » (Matthieu 5:44-45)

Les promesses de Dieu.

Dieu a envoyé ses prophètes, pour annoncer l’espérance du salut. Il dit à Abraham : « Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix » (Genèse 22:18). Et il a fait alliance avec le peuple d’Israël pour accomplir son plan. C’est de ce peuple qu’est issu Jésus, la lumière des nations (Ésaïe 49:6).

Dieu s’est approché de nous.

Dieu savait que l’homme est perdu et est incapable de se sauver lui-même. Les hommes n’ont pas écouté les prophètes qui parlaient en son nom. Alors Dieu a envoyé son Fils unique, Jésus-Christ, parmi les hommes :
« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » (Jean 3:16-17)
Ce que nous ferons de Jésus est décisif :
« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » (Jean 3:36)




Ajouter à :
Google!Facebook!Del.icio.us!
 
< Précédent   Suivant >
 
Go to top of page  Accueil | Réflexion | Historique | Missions | Liens | Contact | Administrateur | Centre Vinet |

© 2004-2017 Église Évangélique Baptiste de Colombes