L'homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de l'Eternel.
Deutéronome 8:3
  • Français
  • English

Église Évangélique
50, rue du Maréchal Joffre
92700 Colombes, FRANCE
Culte : dimanche 10h30
 Accueil
Menu
Accueil
Réflexion
Historique
Missions
Liens
Contact
Centre Vinet
Derniers articles
Bible en ligne

Actuellement
Il y a actuellement 1 invité en ligne
Advertisement
Mercredi 24 mai 2017
Bienvenue sur le site de l'Église de Colombes
Psaume 119:37 - Paysage

La vocation de ce site est de présenter l'Église Évangélique Baptiste locale de Colombes et la foi chrétienne évangélique, fondée sur l'oeuvre salvatrice de Jésus Christ. 

Vous pouvez faire notre connaissance via la rubrique "Accueil" où vous trouverez nos horaires de réunions et une description de nos activités. La section "Historique" contient une chronologie et est destinée à être enrichie.

Surtout, n'hésitez pas à venir nous rendre visite, non seulement virtuellement mais aussi dans la réalité. Nous serions très heureux de vous accueillir à l'église. L'entrée est évidemment libre et gratuite ! Le culte a lieu le dimanche matin à 10h30, et une réunion d'étude biblique et de prière a lieu le mercredi soir à 20h30.

Dernière mise à jour : ( 05-05-2017 )
 
Crainte de Dieu ou crainte des hommes ?
Le message du salut chez le prophète Jérémie
Image

Jérémie 1 : 17 : « … Et toi, ceins tes reins et lève-toi, et dis-leur tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence de peur que je ne te fasse trembler devant eux. »

Jérémie 17 : 14 à 18 : « Guéris-moi, Eternel, et je serai guéri ; Sauve-moi, et je serai sauvé ; Car tu es ma gloire. Voici, ils me disent : Où est la parole de l’Eternel ? Qu’elle s’accomplisse donc ! Et moi, pour t’obéir, je n’ai pas refusé d’être pasteur ; Je n’ai pas non plus désiré le jour du malheur, tu le sais ; Ce qui est sorti de mes lèvres a été découvert devant toi. Ne sois pas pour moi un sujet d’effroi, Toi, mon refuge au jour du malheur ! Que mes persécuteurs soient confus, et que je ne sois pas confus ; Qu’ils tremblent, et que je ne tremble pas, moi ! Fais venir sur eux le jour du malheur, Frappe-les d’une double plaie ! »

L’Ecriture donne de nombreux exemples d’hommes et de femmes auxquels leur crainte de Dieu a donné de braver les ordres ou les menaces des hommes dans des situations bien précises. On pense aux sages-femmes des Hébreux, refusant d’exécuter les ordres de Pharaon, aux parents de Moïse cachant leur enfant, à Gédéon renversant (de nuit) l’autel de Baal, à David épargnant Saül, à Abdias cachant cent prophètes de l’Eternel en pleine période de persécution, à Jean-Baptiste reprenant Hérode, aux apôtres prêchant malgré l’opposition des dirigeants du peuple. Tous savaient ce qu’était la peur, mais, même au péril de leur vie, ils ont préféré obéir aux ordres de Dieu. Ils avaient une même vision de l’œuvre de Dieu et l’assurance de la rémunération.

Dernière mise à jour : ( 06-04-2015 )
Lire la suite...
 
Pourquoi Jésus devait-il mourir ?
Image

La mort de Jésus, le Messie, était inscrite dans le plan de Dieu avant la fondation du monde. Elle a été annoncée par Dieu dès le commencement, au paradis, puis par les prophètes.

Jean-Baptiste a présenté Jésus comme « l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » (Jean 1 : 29)

Enfin Jésus lui-même, plusieurs mois avant d'être crucifié, a averti ses disciples étonnés qu'il fallait qu'il meure puis qu'il ressuscite. À la lumière des Saintes Écritures, nous pouvons comprendre pourquoi Jésus devait mourir.

Le péché

Adam et Ève ont désobéi à Dieu. À cause de cela le péché est entré dans le monde. Et quelle est la grave conséquence du péché ? La séparation entre Dieu et l’homme, puis la mort, selon qu'il est écrit :

« Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes. » (Romains 5 : 12)

« Ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face. » (Ésaïe 59 : 2)

Le péché a atteint tous les descendants d'Adam, et pas uniquement les pires d'entre eux. La Parole de Dieu nous avertit clairement : « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » (Romains 3 : 23)

Dieu est saint et juste, il ne peut tolérer aucun péché. Un seul péché a suffi pour qu'Adam et Ève soient jugés par Dieu, condamnés, et chassés du jardin d’Eden, pour qu’ils ne puissent pas manger de l’arbre de la vie : « Après une seule offense le jugement est devenu condamnation. » (Romains 5 : 16)

Dernière mise à jour : ( 07-02-2015 )
Lire la suite...
 
Attaché aux fondements des Écritures
Image

Actes 2:42 : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. »
Hébreux 2:1 : « C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. »

Le premier verset montre l’attitude des premiers chrétiens face aux enseignements que Dieu leur prodiguait, le second nous exhorte clairement à suivre les mêmes voies. Toute la Parole montre combien le cœur naturel de l’homme est enclin à l’oubli, sensible à la frivolité. Elle nous enseigne vivement à garder dans notre cœur les instructions reçues, pour échapper aux pièges de la mort.

L’idée que les anciens enseignements sont dépassés est étrangère aux Écritures. Bien au contraire. Le prophète Jérémie proclamait : « Ainsi parle l’Eternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie ; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes ! Mais ils répondent : Nous n’y marcherons pas. » (Jérémie 6:16) Et Jésus, interrogé par les pharisiens au sujet du divorce, répondait ainsi : « Au commencement il n’en était pas ainsi » (Matthieu 19:8), montrant qu’il fallait bien retrouver les anciens sentiers et non abriter son péché derrière une loi mal comprise.

Dernière mise à jour : ( 08-12-2014 )
Lire la suite...
 
Je ne fais de mal à personne
Je ne fais de mal à personne
Je n’ai rien à me reprocher

Que dit Jésus ?

Image

Deux hommes montent au temple de Jérusalem pour prier ; l’un est un chef religieux, un pharisien, l’autre est un homme méprisé de l’époque, un publicain*.

Le premier, debout, prie ainsi en lui-même :
« Ô Dieu, je te remercie de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. »

Le publicain, lui, se tient à distance, n’ose même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappe la poitrine, en disant : « Ô Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. »

Et Jésus dit alors : « Celui-ci est retourné dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé… »

Dernière mise à jour : ( 08-03-2015 )
Lire la suite...
 
Dans l’église, frères ou amis ?
Image

« Si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. » Jacques 2:9
« Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. » Romains 14:8.

Ébauche de réflexion sur les relations dans l’église locale.

Introduction

Dans les églises évangéliques se constituent des relations personnelles. Des liens se nouent et se développent entre chrétiens aboutissant à des amitiés, à des alliances familiales… C’est normal. Ces relations "privilégiées" ont une influence notable sur la marche de l’église locale.

Frères et amis de Jésus

En mourant sur la croix pour nos péchés, Jésus s’est livré comme frère aîné, pour racheter ses frères : « Ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. » (Romains 8:29)

Lire la suite...
 
Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu

Peut-être direz-vous : Je n’ai pas de Dieu. Cependant la Bible, ce livre très ancien que nous a apporté le peuple juif affirme cette bonne nouvelle :

Image
Dieu est le créateur

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au–dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour. » (Genèse 1:1-5)

Lire la suite...
 
Lettre aux Hébreux – Vue d'ensemble

Introduction

Image

La lettre aux Hébreux[1] est très riche, mais elle n’est pas toujours facile à comprendre sans une vue d'ensemble.

Cette brève étude n’a donc pas pour but d’entrer dans les détails mais de donner une vue générale, ce qui m’a personnellement été très utile non seulement pour mieux comprendre cette lettre mais aussi pour mieux me rappeler de son contenu. Connaître des passages isolés rend difficile de situer leur origine. Une vue globale permet de mieux les situer, retenir et comprendre.

Auteur, destinataires, date de rédaction et but.

L’auteur n’est pas précisé. Le style est proche des lettres de Paul – long développement de doctrine, suivi d’exhortations pratiques ; insistance sur la justification par la foi.

Cette lettre est écrite à des Hébreux comme son titre l'indique, c'est à dire à des Juifs. Ces Juifs sont des croyants, des chrétiens, puisque l'auteur les appelle « frères saints » (3 : 1). La lettre est écrite à une époque où le temple de Jérusalem existait encore[2] : l'auteur utilise le présent pour parler du temple, des prêtres, du culte lévitique[3]. Les sacrifices étaient encore pratiqués (9 : 9 ; 10 : 2-3, 11).

Quel est le but de cette lettre ? Le message de cette lettre est : « Christ est meilleur » (11 : 40, 12 : 24). Christ est meilleur que les anges, meilleur que Moïse et Josué ; Christ est supérieur aux prêtres[4] de l'Ancienne Alliance, et son sacrifice est meilleur que les sacrifices faits dans le temple. L'épitre est vraisemblablement destinée à des chrétiens Juifs qui sont troublés et qui ont besoin qu'on en revienne aux bases de la foi en Christ (5:12).

Dernière mise à jour : ( 24-12-2012 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 12 sur 23
 
Go to top of page  Accueil | Réflexion | Historique | Missions | Liens | Contact | Administrateur | Centre Vinet |

© 2004-2017 Église Évangélique Baptiste de Colombes