Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie.
Nul ne vient au Père que par moi.
Jean 14:6
  • Français
  • English

Église Évangélique
50, rue du Maréchal Joffre
92700 Colombes, FRANCE
Culte : dimanche 10h30
 Accueil
Menu
Accueil
Réflexion
Historique
Missions
Liens
Contact
Centre Vinet
Derniers articles
Bible en ligne

Actuellement
Advertisement
Mercredi 26 juillet 2017
Une prière exaucée
Image

Deutéronome 10 : 17–18
Deutéronome 15 : 7–15
2 Rois 4 : 1–7
Cliquez ici pour lire les passages de la Bible

Introduction
Ce court récit de 2 Rois 4 rapporte un des miracles du prophète Elisée. Il aide une pauvre veuve venue le consulter : ses enfants sont menacés d'esclavage.
1. La demande

Tout d'abord, pourquoi cette femme va-t-elle consulter un prophète ?

  • Il semble que cette femme ait atteint son « point de rupture » : elle n'a plus rien « qu'un vase d'huile » (v2) ni personne vers qui se tourner. Il s'agit donc d'un dernier recours.
  • Par ailleurs, les prophètes font partie de son « milieu social » : elle appartient aux « femmes des fils des prophètes » (v1), elle connaît donc la puissance des prophètes et sans doute particulièrement celle d'Elisée.
  • Mais surtout, par-delà le prophète, elle s'adresse indirectement à Dieu pour lui demander sa protection. Elle est veuve d'un serviteur de Dieu (« ton serviteur mon mari » v1) : sa demande est donc légitime. La dureté du créancier est contraire à l'esprit de la loi : pour son paiement, il va jusqu'à demander les enfants comme esclaves. Dans la parabole du « serviteur impitoyable » (Matthieu 18), au contraire, le roi remet la dette par pitié à un serviteur, et renonce à le vendre comme esclave, lui et sa famille.

Dernière mise à jour : ( 13-09-2010 )
Lire la suite...
 
Ehud : Juges 3:12-30

épéeLire le passage biblique
Introduction

La période des Juges se déroule après l'établissement du peuple d'Israël en terre promise. A l'époque, il n'existait pas encore de roi en Israël.
Dans le texte étudié, comme tout au long du livre des Juges (cf Juges 2 : 18-19), le peuple a péché. En retour, Dieu fortifie les ennemis d'Israël. Ils asserviront le peuple. Dans la détresse sous cette dure oppression, le peuple prendra conscience de ses fautes et se repentira. Et Dieu suscitera un libérateur qui les délivrera.
Le texte est remarquable de précision. Nombre de détails apparemment insignifiants soulignent sa cohérence.

I. L'oppression

Eglon, roi de Moab, oppresse Israël pendant 18 ans (cf Genèse 19, l'origine du peuple de Moab).

Dernière mise à jour : ( 05-02-2011 )
Lire la suite...
 
La vie de Joseph : Genèse chapitres 37 et 39 à 50
blé

Joseph est l'un des douze fils de Jacob. Moïse, auteur inspiré de la Genèse lui consacre treize chapitres de ce livre. Ce simple fait montre l'importance pour nous de la vie de cet homme. Son exemple est un riche enseignement pour le chrétien.

Un bref résumé de la vie de Joseph

Joseph est le onzième fils de Jacob, le premier de Rachel, la femme que Jacob aimait (Genèse 30). En Genèse 37, nous voyons que Joseph, âgé de 17 ans, est le fils préféré de son père. Il a un bon comportement et est obéissant. Ces faits alliés à ses songes étranges lui attirent la jalousie haineuse de ses frères, qui le vendent comme esclave tout en le faisant passer pour mort auprès de Jacob. Joseph est emmené en Égypte et vendu à Potiphar, chef des gardes.

Dernière mise à jour : ( 19-12-2009 )
Lire la suite...
 
Le Concours Biblique 2009 remporté par Colombes
La Bible -- 1 Pierre

Destiné aux enfants et jeunes de 12 à 20 ans, le Concours Biblique a eu lieu cette année à l'Eglise Biblique Baptiste d'Argenteuil, le 1er novembre. Six équipes de la région parisienne ont participé (77,91,92,93,95), dont l'équipe de l'Eglise Evangélique Baptiste de Colombes pour le 92.

Les jeunes participants avaient appris les 5 chapitres de la première épître de Pierre. Notre équipe s'était préparée pendant tout le mois d'octobre, profitant en particulier des vacances pour multiplier les répétitions.

Dernière mise à jour : ( 07-11-2009 )
Lire la suite...
 
Le triomphe des martyrs malgaches II : Les persécutions
couvertureDeuxième partie du résumé et suite de l'article "Le triomphe des martyrs malgaches I : Les pionniers"
Titre du livre : Vélona – Le triomphe des martyrs malgaches
Auteur : F.G. Smith
Éditeur : Europresse
Publié en 1987 sous le titre « Triumph in Death », traduction française : 1988
1. Tempête

Rafaravavy-Marie est une chrétienne fervente, elle achète une grande maison en vue des réunions. Dénoncée et arrêtée deux fois, elle est condamnée à mort. La veille de son exécution, un feu éclate dans la capitale ce qui lui sauve la vie.
Rasalama, une jeune chrétienne est mise à mort le 14 août 1837, avant de mourir elle est paisible et chante des cantiques. C'est la première martyre pour Christ de Madagascar. Deux cents autres chrétiens sont arrêtés et vendus en esclavage. Rafaralahy, un chrétien très zélé, a une maison dans un endroit retiré ce qui permet aux frères de se réunir. Trahi par un « ami », il est exécuté à 22 ans, là-même où il avait assisté à la mort de Rasalama un an auparavant. Sur le chemin vers le lieu de sa mise à mort, il parle aux soldats de l'amour de Christ. Sa veuve est arrêtée et torturée, elle révèle des noms de chrétiens. Certains sont arrêtés dont Paul le Devin. Rafaravavy et d'autres parviennent à fuir jusqu'à l'Ile Maurice en1839 avec l'aide de David Johns. Ils sont également aidés sur leur route par tous les chrétiens des villages qui risquent leur vie pour les cacher.

Dernière mise à jour : ( 26-05-2009 )
Lire la suite...
 
Le triomphe des martyrs malgaches I : les pionniers
couverturePremière partie du résumé
Titre du livre : Vélona – Le triomphe des martyrs malgaches
Auteur : F.G. Smith
Éditeur : Europresse
Publié en 1987 sous le titre « Triumph in Death », traduction française : 1988
1. L'origine de l'oeuvre

Thomas Phillips, directeur dans un institut de formation pour prédicateurs (pays de Galles) a un fardeau pour l'île de Madagascar. Trop âgé pour partir lui-même comme missionnaire, il partage cela avec ses étudiants. Deux jeunes hommes, David Jones et Thomas Bevan acceptent de partir : nous sommes en 1816.

2. Les débuts

Les deux jeunes gens achèvent leur formation au collège de la Société Missionnaire de Londres puis arrivent avec leurs épouses sur l'Ile Maurice en juillet 1818. Ces deux pionniers débarquent sur la côte est de Madagascar en août 1818 et, contrairement à ce qu'on leur avait prédit, sont bien accueillis. Ils ouvrent une école et commencent à apprendre à lire à quelques enfants. Devant le succès de ces débuts, ils retournent chercher leurs familles. Mais bientôt, tous contractent la malaria. Mme Jones et son nouveau-né, puis le couple Bevan et leur enfant succombent. En moins d'un mois, en février 1819, David Jones se retrouve seul et très affaibli. Il retourne alors sur l'Ile Maurice pour recevoir des soins.

Dernière mise à jour : ( 26-05-2009 )
Lire la suite...
 
L'apôtre Paul nous parle

Relisons sa 2e lettre à Timothée, son fils bien aimé en la foi. C’est, vous le savez, une épître pleine d’amour, sans doute écrite peu avant son martyre, adressée à ce frère mais pareillement (« toute Ecriture est inspirée de Dieu ») à tous les véritables disciples de Jésus : ceux du premier siècle mais aussi bien aux chrétiens de l’an 2009.

Il lui dit, il nous dit :
 - Dieu donne (I)
 - Oeuvrez ! (II)

I. Dieu donne

  • Vous avez peu de force, jeunes qui constituez l’avenir de l’Eglise, mais êtes exposés aux « passions de la jeunesse » (2 Tim 2 : 22) : spécialement l’inclination à vouloir être votre propre maître, à l’encontre, sinon de Dieu, du moins des hommes ;
  • Vous avez peu de force vous qui, étant de santé fragile, vous croyez aisément d’une moindre utilité pour les frères et sœurs, voire (et bien à tort) pour Dieu ;
  • Vous avez peu de force, les timides, les réservés ou vous qui éprouvez quelque difficulté à parler de Jésus autour de vous ou seulement à trouver votre place dans l’église locale ; gêne réelle, tout autant que pour les passionnés, les coléreux…

On pourrait continuer. En vérité, qui ne se reconnaît pas, au moins quelque peu, dans une semblable situation difficile ?

Dernière mise à jour : ( 23-01-2010 )
Lire la suite...
 
Pas demain : AUJOURD’HUI !
Image

« Le futur peut ne jamais être. Le présent est tout ce dont l’homme est le maître. » (J.J. Rousseau) : le présent, c'est-à-dire aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est un mot que l’on rencontre si souvent dans la Bible et qui présente la direction fondamentale du message chrétien :

  • remettre sa vie au Seigneur Jésus aujourd’hui !
  • servir le Seigneur Jésus aujourd’hui !

I. Remettre sa vie à Jésus aujourd’hui.

C’est tôt, pensez-vous. Ce n’est jamais trop tôt, répond l’Ecriture Sainte.

   A/ Demain sera peut-être trop tard.

La vie est si brève : 
« L’homme, ses jours sont comme l’herbe,
Il fleurit comme la fleur des champs.
Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus,
Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.
 »
(Psaume 103 : 15 et 16, comp. Jacques 4 :14.)

Dernière mise à jour : ( 19-12-2009 )
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 13 - 23 sur 23
 
Go to top of page  Accueil | Réflexion | Historique | Missions | Liens | Contact | Administrateur | Centre Vinet |

© 2004-2017 Église Évangélique Baptiste de Colombes